2000 - 2014 L’avenir est en marche : consolidation au sein du groupe Clear Channel

Faire de la publicité là où les décisions d’achat se prennent : Digital Shopping Media.

Jürg Rötheli devient CEO en 2010. Sous son ère, toutes les sociétés du groupe sont consolidées au sein de Clear Channel Suisse SA, avec une nouvelle identité visuelle unique. Le potentiel de l’affichage numérique est évalué dans le cadre de projets pilotes, avant la mise sur le marché de nouveaux produits qui permettent de réaliser des campagnes encore plus ciblées. De nouveaux instruments de marketing sont développés spécifiquement pour l’affichage publicitaire. Clear Channel Suisse est ainsi à l’affût des nouvelles tendances, afin de rester à la page. Un enjeu permanent, en 1920 comme aujourd’hui.

L’aéroport de Zurich présente une architecture et des surfaces d’affichage modernes, pour des campagnes d’image exclusives et des possibilités promotionnelles uniques.

Le passé récent est marqué par la multiplication des médias et par le déversement continu d’informations par le biais d’internet, que ce soit à la maison, au travail et même en déplacement. Clear Channel Suisse réagit à cette évolution en étoffant son portefeuille de produits et en misant sur des solutions de communication sur mesure. L’offre est constamment complétée par de nouveaux emplacements de qualité, notamment par le biais d’acquisitions ciblées de concurrents attractifs. En 2008, l’entreprise de private equity Thomas H. Lee Partners et Bain Capital rachètent le groupe Clear Channel. En acquérant CAC City Advertising Company en 2009, Clear Channel Suisse enrichit encore son offre avec de nouveaux emplacements de choix.

Plus de 1300 œillets retiennent ce mégaposter de 750 mètres carrés, qui est accroché à l’extérieur du parking n° 6 de l’aéroport de Zurich, ouvert en 2003. Cette année-là, Clear Channel propose le plus grand emplacement d’affichage permant du pays

Nouveau changement de nom en 2001 : après sa reprise par le groupe américain de publicité extérieure Clear Channel, la filiale suisse devient Clear Channel Plakanda. En 2003, sous la houlette de l’équipe dirigée par le CEO Beat Roeschlin, elle dévoile le plus grand emplacement d’affichage permanent de Suisse et conclut un contrat d’exclusivité avec Shell (Switzerland). Les années suivantes, de nombreuses entreprises suisses de publicité extérieure seront rachetées : en 2005, le groupe enrichit son offre avec le réseau de Plakatron SA. La même année, il rachète aussi l’entreprise Infotrak SA, puis reprend Felice Sàrl en 2006, ce qui lui permet de faire un saut quantitatif dans le segment des bâches d’affichage.

1990 - 1999 Vers l’entreprise média Plakanda Holding

Nouveau visuel commun : la documentation 1999 pour la clientèle de Plakanda AWI, création visualix.

Dans les années 1990, la publicité croît de façon exponentielle. L’entreprise familiale a été vendue à Distral Holding AG, puis à l’entrepreneur suisse Peter Gmür, en 1989. Adoptant officiellement la raison sociale Plakanda SA en 1991, la société connaît un véritable boom en misant sur des emplacements de qualité, des taux d’occupation maximaux, ainsi que sur une croissance raisonnable et continue. Elle négocie intelligemment avec les autorités et avec la SGA dans le cadre du concept général d’affichage de la ville de Zurich (GK92) et poursuit son expansion en reprenant ses concurrents AWI AG en 1996, ainsi qu’OFEX AG et Interpubli Werbe AG en 1999.

Impressions de la fête d’été de Plakanda « Festa Ticinese » de 1993.

La fusion avec AWI amène près de 10 000 emplacements supplémentaires dans le portefeuille de Plakanda et celle avec OFEX – responsable de l’affichage à l’aéroport de Zurich – dans les 4000 emplacements. L’entreprise devient ainsi le numéro deux du marché suisse de la publicité extérieure. Le chiffre d’affaires franchit alors le seuil des 100 millions de francs avant la vente de Plakanda Holding à Clear Channel Outdoor, en 1999. Le CEO Beat Roeschlin célèbre dignement ce boom ; les fêtes d’été de Plakanda deviennent un must absolu dans la branche des médias en Suisse.

1980 - 1989 De l’entreprise familiale à la société d’affichage

Exemple de plan d’affichage modulé pour une campagne spéciale B12 sur le réseau d’emplacements réservés en ville de Zurich, 1980.

Les années 1980 voient naître les premiers budgets publicitaires fixes. Le débat sur le ton et le contenu de la publicité fait rage. Pour répondre aux souhaits de sa clientèle, Plakat & Propaganda AG développe un concept de solutions individualisées : elle propose, outre l’affichage modulé, un affichage spécial fondé sur indicateurs de performance entièrement nouveaux. En 1981 déjà, le chiffre d’affaires atteint le million de francs. Cette stratégie commerciale n’est pas le fruit du hasard, mais de la volonté d’élargir durablement le portefeuille à partir de la base zurichoise de l’entreprise.

1960 - 1979 La fin du monopole de la concession de la SGA

Deux annonces de Plakat & Propaganda AG dans la « Neue Zürcher Zeitung » en 1965 et 1971.

Le marché de l’affichage continue de croître dans les années 1960, sous l’effet du miracle économique, de l’internationalisation des marchés et de la montée en puissance de la publicité d’image en lieu et place de la réclame. Le combat « pour le droit à l’affichage dans les communes zurichoises » mené depuis près de 50 ans par Plakat & Propaganda AG connaît enfin une issue positive : en 1964, Zollikon est la première commune du canton qui autorise l’entreprise à placarder des affiches sur le domaine public, suivie peu après par d’autres communes qui lui octroieront des concessions d’affichage exclusives ou partagées.

Grande surface publicitaire à la Fabrikstrasse 12, à Zurich, 1969.

Dans ce domaine, le plus gros succès de l’entreprise sera l’adjudication, le 31 mars 1970, du marché de l’affichage public dans le 6e, le 10e et le 11e arrondissement de la ville de Zurich. Les années 1970 seront marquées par des innovations techniques, le débat sur l’interdiction de la publicité pour les produits engendrant des dépendances, une incursion dans le service des véhicules et, en 1974, par les 50 ans de l’entreprise et son rachat par René et Rosemarie Baumann.

1940 - 1959 Le temps des pionniers

La campagne «Das schwarze Brett des Plakates» de Plakat & Propaganda AG près de la place Bellevue, à Zurich, 1957.

Au début des années 1940, la guerre fait rage et la production s’effondre dans tout le pays. Mais on continue à faire de la réclame, ne serait-ce que pour rappeler au consommateur que les produits existent encore. Plakanda s’efforce d’acquérir de nouvelles surfaces publicitaires, par exemple sur les installations sportives de la ville. Elle renouvelle et étend aussi les contrats existants. Lorsqu’elle lance l’action «Das schwarze Brett des Pla-kates» (le tableau d’affichage de l’affiche) pour fêter ses 35 ans, Plakat & Propaganda AG ne sait pas encore qu’elle vient de créer une campagne marketing qui va continuer à déployer ses effets pendant de longues années. Dans les années 1950, la ville de Zurich oblige Plakanda à ne plus placarder d’affiches politiques.

1920 - 1939 Les débuts

Paroi de réclame dans le quartier Enge/Bleicherweg à Zurich, 1938.

L’entreprise Plakat und Propaganda A.-G. fut fondée en décembre 1924 par Rudolf et Wanda Häuptli-Schiller, en pleines Années folles. C’était l’époque de l’avant-garde artistique. On  produisait et consommait en masse et l’affiche devint peu à peu un média incontournable pour faire de la réclame. C’est dans ce contexte que Plakat und Propaganda A.-G. commence à placer de la publicité dans les journaux, dans les vitrines et, bientôt, sur des affiches, tant sur des terrains privés que sur le domaine public. L’entreprise révèle bien vite sa nature combative, luttant bec et ongles pour chaque emplacement d’affichage et contre

Deux changements de logo dans les années 1930.

les autorités, en particulier contre les prescriptions sur l’affichage de la réclame, ainsi que contre la position dominante de la Société Générale d’Affichage (SGA). Tout en continuant à opérer sous la raison sociale Plakat und Propaganda A.-G., l’entreprise se fait peu à peu connaître sous la marque Plakanda, que ses clients utilisent déjà et qu’elle finira par adopter dans toute sa communication commerciale. Le logotype « Plakanda » apparaît ainsi à la fin des années 1930, alors que l’entreprise a été rachetée par l’entrepreneur Heinrich Erb et qu’elle a acquis de nouveaux emplacements d’affichage.